Les effets secondaires de la radiothérapie

Index de l'article  
Radiothérapie  
Les effets secondaires
 

La radiothérapie est un traitement qui attaque les {tooltip}cellules{end-link}Structure fondamentale des tissus vivants.{end-tooltip} cancéreuses. Cependant, elle peut affecter les tissus sains avoisinant la région traitée et causer des effets indésirables que l'on appelle les effets secondaires des rayons.

L'intensité des effets secondaires provoqués par la radiothérapie varie d'une personne à l'autre. Ils dépendent principalement de la dose du traitement, de la partie du corps traitée et de l'étendue de la zone irradiée.

Certaines personnes ne ressentent aucun effet secondaire ou très peu durant le traitement.

Enfin, la plupart des effets indésirables, qui apparaissent en général vers la 2e ou 3e semaine de traitement, disparaîtront graduellement quelques semaines après la fin de votre traitement. De plus, il existe des moyens pour atténuer ces malaises.

Voici une liste des effets secondaires les plus fréquents et des conseils sur la manière de les atténuer. Ces informations ne constituent qu'un guide général et vous aurez l'occasion de discuter de votre traitement et des différents effets secondaires attendus avec votre {tooltip}radio-oncologue{end-link}Médecin spécialisé dans le traitement du cancer par les rayonnements.{end-tooltip} lors de votre première consultation ainsi que tout au long de votre traitement. Il ne faut pas hésiter à vous informer auprès de votre médecin, infirmière et {tooltip}technologue{end-link}Professionnel de la santé qui a pour rôle principal de donner vos traitements à l'aide de radiation, provenant de machines sophistiquées. Le technologue exécute la prescription de radiothérapie faite par votre radio-oncologue. Pour ce faire, il effectue plusieurs actes tout au long de votre épisode de soins, de la planification de la radiothérapie (positionnement précis, examens de planification de la radiothérapie, calculs des traitements en collaboration avec les physiciens et votre radio-oncologue) au traitement lui-même.{end-tooltip} pour des questions supplémentaires.

Fatigue
Réactions cutanées
Cystite (inflammation de la vessie)
Diarrhée
Perte des poils pubiens
Effets secondaires sur les organes reproducteurs et sur la sexualité

Fatigue :

La fatigue ou le manque d'énergie est le symptôme le plus commun associé au cancer et au traitement. Plusieurs facteurs peuvent causer de la fatigue durant et après les traitements, mentionnons ici le stress causé par la maladie, les visites quotidiennes au centre de traitement ainsi et les effets de la radiation sur les cellules normales Son intensité dépend de la fréquence et de la nature de la radiothérapie.

Comment puis-je réduire la fatigue?
  • Essayez d'avoir une alimentation équilibrée et ne sautez pas de repas. Certains trouvent cela utile de grignoter entre les repas pour avoir suffisamment d'énergie.
  • Certaines personnes doivent s'absenter du travail pendant un certain temps, tandis que d'autres peuvent vaquer à leurs activités habituelles. C'est à vous de décider ce qui vous convient. Vous êtes la personne la mieux placée pour évaluer vos limites.
  • Limitez les activités très stressantes.
  • Faites les choses auxquelles vous tenez quand vous avez le plus d'énergie. N'oubliez pas que vous ne pourrez peut-être pas faire tout ce que vous feriez normalement. Laissez d'autres personnes vous aider.
  • Une bonne façon de briser le cercle vicieux de la fatigue est de demeurer actif tout en respectant vos limites pendant la période de vos traitements. Ainsi, faire de l'exercice physique tel que la marche et le vélo prévient le déconditionnement et aide à améliorer votre qualité de vie, votre confiance et estime personnelle.
  • Votre état de fatigue lié à la radiothérapie est temporaire. Donnez-vous le temps de récupérer.

Retour en haut

 


Réactions cutanées :

Il est possible que votre peau s'assèche durant les traitements ce qui amènera des démangeaisons, des rougeurs et une sensibilité. Parfois, la réaction est plus forte avec une réaction semblable à un coup de soleil. Le plus souvent, les irritations cutanées s'aggravent durant les deux semaines suivant la fin du traitement, puis la peau guérit graduellement. Si vous avez une ampoule qui crève, demandez quoi faire à votre médecin, votre infirmière ou votre pharmacien le plus tôt possible. N'oubliez pas qu'une plaie ouverte peut s'infecter. Il est important d'éviter toute {tooltip}infection{end-link}Envahissement de tissus du corps humain par des microorganismes comme des bactéries ou des virus.{end-tooltip}.

Comment puis-je réduire les réactions cutanées?
  • L'usage de l'eau tiède et d'un savon doux non parfumé sur la région traitée est permis de façon modérée. Attention aux marques sur la peau, il ne faut pas les effacer car elles sont très importantes pour assurer la qualité ainsi que la précision du traitement.
  • Gardez votre peau sèche, ne pas frotter la peau traitée avec une serviette rude mais assécher complètement en épongeant avec une serviette douce.
  • Éviter le frottement sur les surfaces traitées. Portez des vêtements faits de tissu perméable à l'air, comme le coton. Évitez de porter des vêtements trop serrés. Exposez la partie traitée à l'air libre régulièrement.
  • Vous pouvez appliquer une crème hydratante non parfumée deux fois par jour sur la région traitée. Évitez de mettre la crème sur les marques puisqu'elle peut les effacer. Il n'y a pas de contre indication à appliquer la crème avant de venir à votre traitement. De plus il n'est pas nécessaire de nettoyer la peau avant le traitement si vous avez appliqué la crème.
  • Ne pas exposer la région traitée au soleil pendant les traitements. Par la suite, un écran total est recommandé si vous exposez la région traitée au soleil.
  • Pendant les traitements, si vous avez une irritation à la peau, le radio-oncologue peut recommander ou prescrire certains médicaments selon la gravité.
  • À la fin des traitements de radiothérapie, les marques peuvent être enlevées avec un produit hydratant non parfumé.
  • À moins d'avis contraire du médecin, reprendre progressivement les soins d'hygiène corporelle normale après la fin des traitements.
  • En cas de doute, validez ces recommandations avec votre radio-oncologue lors de votre visite hebdomadaire.

Retour en haut

 


 Cystite (inflammation de la vessie) :

La muqueuse intérieure de la vessie est sensible à la radiation, peut s'inflammer durant les traitements et donner différents symptômes tels que douleur, brûlement lorsque vous urinez et envie fréquente d'uriner en petites quantités

Comment puis-je réduire les réactions à la vessie?
  • Rapportez vos malaises immédiatement à votre médecin, technologue ou à votre infirmière. Vous aurez peut-être à donner un échantillon d'urine pour s'assurer qu'il ne s'agit pas d'une infection urinaire ou rénale.
  • Buvez de 8 à 10 verres d'eau par jour ou selon les recommandations de votre médecin.

Retour en haut

 


Diarrhée :

La {tooltip}muqueuse{end-link}Revêtement interne{end-tooltip} des intestins est très sensible à la radiation. Votre traitement peut donc provoquer temporairement une irritation de vos intestins et causer du ballonnement ou des crampes, un relâchement intestinal et des selles liquides. Ces symptômes, s'ils surviennent, tendent à apparaître au cours de la 2e ou 3e semaine de traitement. Une consultation en nutrition clinique est habituellement prévue durant les traitements de radiothérapie dirigés au bassin. La {tooltip}nutritionniste{end-link}Experte diplômée en diététique (étude de l'alimentation). Elle peut évaluer l'alimentation de personnes et leur donner des conseils. Elle peut aussi traduire des données scientifiques sur les aliments et l'alimentation en conseils pratiques que les personnes peuvent suivre dans leur vie quotidienne.{end-tooltip} évaluera vos symptômes en fonction de votre maladie et vos traitements et vous recommandera une alimentation adaptée à votre situation afin de réduire les symptômes intestinaux tout en vous assurant un bon état nutritionnel.

Comment puis-je réduire la diarrhée?
  • Si la fréquence de selles augmente ou si vous remarquez d'autres changements qui vous inquiètent, contactez votre médecin, nutritionniste ou infirmière.
  • Buvez de 8 à 10 verres d'eau par jour ou selon les recommandations de votre médecin.
  • Buvez entre les repas.
  • Mangez tiède, ni trop chaud, ni trop froid.
  • Mangez souvent et en petite quantité plutôt que vos trois repas traditionnels.
  • Dans votre alimentation :
    • Réduisez votre apport en gras alimentaire et en sucres
    • Réduisez votre apport en fibres comme les grains entiers de blé, les multigrains, les fruits et légumes crus, les noix et les graines
    • Évitez les aliments qui produisent des gaz: oignon, chou, chou fleur, chou de bruxelles, boissons gazeuses
    • Assurez vous de consommer des aliments sains de tous les groupes du Guide Alimentaire Canadien
    • Les produits laitiers allégés peuvent être consommés dans la plupart des cas
    • Évitez l'alcool et réduisez votre consommation de caféine
    • Si ces mesures sont inefficaces, votre médecin peut vous prescrire une médication et/ou vous diriger vers la nutritionniste.
  • Si l'anus devient irrité à cause des selles fréquentes ou de l'irradiation, veillez à garder cette région propre et sèche. Discutez-en avec votre médecin.
  • Attendez la fin des symptômes pour reprendre une alimentation normale.

Retour en haut

 


Perte de poils au pubis :

Il est possible que vous perdiez des poils au niveau de la région traitée.

En tout premier lieu, vérifiez avec votre médecin ou votre technologue si le type de traitement que vous recevrez amènera cette perte.

Les poils sont sensibles à la radiation. La majorité des gens traités notent le début de la perte de poils vers la 2e ou la 3e semaine de traitement. Selon la dose de radiation que vous recevrez, cette perte peut être temporaire ou permanente. Si, comme chez la plupart des gens, elle est temporaire, vous constaterez une repousse 3 à 6 mois après la fin des traitements.

Retour en haut

 


Effets sur les organes reproducteurs

Les patients subissant une radiothérapie au niveau du bassin peuvent éprouver certains effets secondaires lorsque les organes reproducteurs sont irradiés. Le traitement peut affecter les fonctions des testicules chez les hommes et des ovaires chez les femmes. Étant donné que les testicules produisent les spermatozoïdes et que les ovaires produisent les ovules, le traitement peut avoir un effet néfaste sur la fertilité chez les deux sexes.

Il est extrêmement important pour les femmes de s'assurer qu'elles ne conçoivent pas un enfant durant le traitement, étant donné que la radiation peut être nocive pour le fœtus. De plus, l'irradiation au bassin pourrait amener une ménopause précoce ou entraîner des effets secondaires aux autres organes reproducteurs tels que l'utérus, le vagin et la vulve. Ceci devrait être discuté avec votre radio-oncologue si tel est le cas et n'hésitez pas à poser vos questions. Il est également important pour les hommes de ne pas féconder pendant le traitement en raison des effets que peut avoir la radiation sur les spermatozoïdes.

La sexualité peut être affectée de diverses manières par la radiothérapie. Certaines personnes n'en ressentent aucun effet, tandis que d'autres découvrent des changements dans leurs désirs ou leur niveau d'activités sexuelles. N'hésitez pas à consulter votre médecin ou la personne de l'équipe soignante avec laquelle vous êtes le plus à l'aise si vous avez des problèmes ou inquiétudes à ce sujet. Si elle ne peut elle-même répondre à vos questions, elle saura vous référer à l'intervenant pouvant vous aider.

Cliquez ici pour en savoir plus sur le département de radio-oncologie de l'Hôtel-Dieu de Québec du CHUQ.

Retour en haut

« Radiothérapie »

Saviez-vous que?

Les traitements de radiothérapie se donnent à tous les jours, du lundi au vendredi. Chaque séance ou fraction de traitement requiert 30 minutes ou moins. Pour recevoir vos traitements de radiothérapie, vous devez vous déplacer dans un hôpital équipé pour donner des traitements de radiothérapie.

Informations et Soutien

information_soutien