Intro

N’hésitez pas à discuter de vos choix de traitement avec votre équipe soignante. Il est important que old milf
teen gay
vous compreniez le traitement recommandé ainsi que ses résultats, ses complications et ses effets secondaires possibles. À moins que vous n’ayez une obstruction intestinaleBlocage du côlon qui empêche la progression des selles dans l'intestin. ou une autre urgence médicale, prendre quelques jours de réflexion ne changera pas l’issue de votre traitement. Votre plan de traitement sera élaboré précisément pour vous. Vous pourriez fort bien rencontrer un autre patient atteint de cancer colorectal dont le plan de traitement est différent.

Le traitement du cancer colorectal s’est beaucoup amélioré ces dernières années, et les recherches se poursuivent. La bonne nouvelle, c’est que si le cancer est détecté à ses débuts, les chances de guérison sont excellentes. Et les taux de guérison ne cessent de s’améliorer pour les stades plus avancés.

Vous entendrez peut-être aussi parler de traitement « adjuvant ». C’est un traitement qui s’ajoute à la chirurgie et qui est administré après l’opération. Par exemple, vous pourriez recevoir une chimiothérapie adjuvante après votre opération pour augmenter les chances que toutes les cellules cancéreuses soient tuées. Un traitement « néoadjuvant » est administré avant l’opération. Dans le cas du cancer rectal, une radiothérapie néoadjuvante, seule ou associée à une chimiothérapie néoadjuvante, peut être administrée pour réduire la grosseur de la tumeur avant sa résection par le chirurgien. Les adjectifs néoadjuvant et adjuvant décrivent simplement le moment du traitement; il peut s’agir d’une radiothérapie, d’une chimiothérapie ou d’une thérapie cibléeType de traitement médicamenteux, conçu pour s'attaquer spécifiquement à la croissance et à l'activité de cellules cancéreuses. Les anticorps monoclonaux en sont un exemple..

On vous parlera peut-être aussi de traitement de première, deuxième ou troisième ligne. Ces termes qualifient un traitement généralSe dit d’un traitement qui influence tout le corps, la substance utilisée pouvant voyager dans la circulation sanguine et atteindre toutes les cellules. La chimiothérapie est un exemple de traitement général. (comme une chimiothérapie) d’un cancer colorectal avancé ou métastatique. Le traitement de première ligne est le premier traitement administré aux patients après que leur cancer se soit propagé. Les traitements de deuxième et de troisième ligne sont administrés quand le traitement de première ligne a échoué ou quand il n’est plus efficace.

Nous décrivons brièvement les thérapiesTraitement. habituelles dans cette section. Votre traitement pourrait être différent. La section sur la stadification  traite du moment où ces thérapies sont habituellement utilisées. Nous discuterons davantage des thérapies les plus fréquentes – chirurgie, radiothérapie et chimiothérapie. De façon générale, les traitements que vous recevrez seront aussi très différents selon que votre cancer provienne du côlon ou du rectum. Sauf exception, les cancers du côlon sont traités par chirurgie parfois suivie de chimiothérapie. La radiothérapie n'est habituellement pas utilisée pour le traitement du cancer du côlon.

En revanche, le cancer du rectum sera le plus souvent traité par chirurgie souvent précédée ou suivie de radiothérapie et de chimiothérapie. Il est donc très fréquent que la radiothérapie soit nécessaire pour le traitement du cancer du rectum.

Retour en haut

 

Saviez-vous que?

Un traitement local est un traitement qui cible une zone particulière du corps. Par exemple, la radiothérapie est l’application de rayons X à haute énergie sur une région précise, comme le bassin ou le rectum. Un traitement général (ou systémique), comme les médicaments de chimiothérapie par exemple, circulent dans le corps pour tuer des cellules cancéreuses, mais ce faisant, ils tuent aussi des cellules saines, d’où la possibilité d’effets secondaires.

Informations et Soutien

information_soutien